Sabrina Saint-Louis

Sabrina Saint-Louis
Me Sabrina Saint-Louis
Avocate

Sabrina Saint-Louis

Biographie

Me Sabrina Saint-Louis fait partie de l’équipe de litige et droit des affaires du bureau. Elle pratique en français et en anglais.

Avant de devenir avocate, Me Saint-Louis a occupé des postes de direction et de gestion dans des entreprises d'envergure nationale, lui permettant aujourd’hui, comme avocate, de bien saisir la réalité des clients commerciaux et d’affaires qu'elle conseille et représente.

Me Saint-Louis exerce principalement dans les domaines du litige civil et commercial, du droit immobilier et du droit des affaires.

Dans le domaine de l’immobilier, Me Saint-Louis a développé une solide expertise en matière de recours pour vices cachés et vices de construction. Elle a d'ailleurs dispensé des conférences et rédigé des articles sur les vices cachés et l’abus de procédure. Elle est également l’auteure principale d’un ouvrage portant sur l’abus de procédure en droit civil québécois.

Elle est également appelée à rédiger et à réviser des conventions commerciales diverses, dont des conventions entre actionnaires, des contrats de vente d'actions ou d'actifs, des conventions de roulement, des conventions d'échange et des contrats de service. Elle agit aussi dans les dossiers de litige entre actionnaires, notamment en matière d’oppression et d’application de clause shotgun.

À titre d’avocate plaideuse, Me Saint-Louis représente les intérêts de ses clients devant la Cour du Québec, la Cour supérieure et la Cour d'appel du Québec.

Champs de pratique

  • Litige civil et commercial
  • Droit immobilier
  • Droit de la construction
  • Droit des affaires
  • Litige entre actionnaires

Formation

  • Baccalauréat en droit, L.L.B
  • Certificat en ressources humaines
  • Admission au Barreau 2012

Activités professionnelles et associations

  • Barreau du Québec
  • Jeune Barreau Laurentides-Lanaudière
  • Implication accrue au niveau du Jeune Barreau Laurentides-Lanaudière

Causes récentes publiées

  • Obtention de dommages en lien avec la réalisation de travaux mal exécutés (Bossy c.
  • Constructions Martin Duhème inc., 2019 QCCQ 3338, EYB 2019-312817 (C.Q.)
  • Obtention de l’irrecevabilité d’un recours et le remboursement d’honoraires extrajudiciaires (9295-7109 Québec inc. c. Diffusion en scène Rivière-du-Nord inc., 2018 QCCS 1658, EYB 2018-293476 (C.S.)
  • Obtention de la radiation d’un avis de pré-inscription et le remboursement d’honoraires extrajudiciaires (Gamache c. Camps de santé Bruchési, 2018 QCCS 1920, EYB 2018-293967 (C.S.)
  • Contestation avec succès d’une ordonnance d’injonction interlocutoire provisoire (Vac Oxygène ulc c. Bernier, 2017 QCCS 4122, EYB 2017-284458 (C.S.) et de l’injonction interlocutoire (Vac
  • Oxygène c. Bernier, 2017 QCCS 6287, EYB 2018-292766 (C.S.)
  • Contestation avec succès d’une saisie de type Anton Piller et recouvrement des frais d’avocats avec dommages-intérêts (Beaudin c. Philippe, 2017 QCCS 5386, EYB 2017-287422 (C.S.)

Conférences

  • Formation dispensée aux avocats en matière d’abus de procédure
  • Formation dispensée aux avocats en matière de vices cachés
  • Formation dispensée aux avocats sur l'outil Quantum Vices cachés des Éditions Yvon Blais
  • Formation dispensée au grand public sur la division des petites créances de la Cour du Québec
  • Participation à la mise sur pied d’une formation destinée aux avocats en matière d’assurance-titres

Distinctions honorifiques

  • Invitée en 2019 à joindre les rangs des Gouverneurs de la relève de la Fondation du Barreau du Québec, pour son rayonnement au sein de la profession
  • Me Saint-Louis est membre du conseil d’administration du Jeune Barreau Laurentides-Lanaudière et s’implique notamment au niveau de la formation continue et du mentorat dans la section

Publication

  • Auteure principale de l’ouvrage intitulé Le pouvoir de sanctionner l’abus de procédure, avec la collaboration de Me Martin Marceau, publié en 2020 sous les Éditions Yvon Blais
  • Chronique publiée en février 2018 intitulée Remboursement des frais d'avocats : cas pratiques d'application
  • Article publié en mars 2017 intitulé Un vendeur non professionnel qui vend une propriété sans garantie légale aux risques et périls des acheteurs n'a pas à révéler les vices connus en vertu de l'article 1733 C.c.Q.
  • Article publié en mars 2017 intitulé Un vendeur qui fait défaut d'effectuer correctement une réparation qu'il s'était engagé à faire avant la vente assume une obligation de résultat pour laquelle il peut engager sa responsabilité contractuelle
  • Article publié en février 2017 intitulé Demande en irrecevabilité accueillie : l'importance d'alléguer un déficit d'usage, même dans un recours en garantie
  • Article publié en février 2017 intitulé Le défaut de dénoncer une problématique pouvant toucher des terrains voisins à celui vendu ne constitue pas un dol au seul motif que cette problématique était connue du vendeur
  • Article publié en janvier 2017 intitulé Il ne faut pas tenir compte des frais d’expertise, des intérêts et de l’indemnité additionnelle dans l’évaluation du caractère raisonnable de la diminution du prix de vente
  • Article publié en septembre 2016 intitulé Même les fausses représentations du vendeur ne libèrent pas l’acheteur de son obligation d’agir en acheteur prudent et diligent
  • Article publié en août 2016 intitulé L’impact d’une demande de réclamation faite en vertu d’un plan de garantie sur un recours pour vices cachés devant les tribunaux de droit commun
  • Article publié en août 2016 intitulé Quand le délai de prescription extinctive commence-t-il à courir ? Cas où un vendeur a vendu en 1979 et s’est fait poursuivre en 2009
  • Article publié en juillet 2016 intitulé Une dénonciation faite dans un délai déraisonnable n’entraîne pas automatiquement le rejet du recours, si le vendeur n’est pas en mesure de faire la preuve d’un préjudice réel découlant de la tardiveté de la dénonciation

Besoin d'aide? Contactez-moi